La photographie, une thérapie ?

La photographie est devenue ma thérapie. Oui, la photographie est ma thérapie créative et inspirante qui, au quotidien m’aide à reprendre confiance en moi et à faire (un peu) la paix avec mon image. Il existe plusieurs formes de manque de confiance. La mienne est surtout physique et comme beaucoup de femmes, je suis une grande complexée. Quant au reste et heureusement, je suis plutôt confiante. J’ai relativement confiance en ce que je fais, en mon travail, en mes choix. J’ai confiance en mes proches, en mon entourage… La casse est ainsi un peu limitée. Et c’est tant mieux ! Pour le reste, il y a encore beaucoup de travail et le chemin à parcourir me semble encore si long ! Alors, je positive ! Et je me dis qu’avoir conscience de ces maux mais surtout les combattre par la photographie est déjà un grand pas en avant !

Mettre des mots sur les maux… et puis foncer. 

Cette étape est sûrement la plus difficile de toutes. Mais je pense qu’il est important de travailler sur soi-même afin de chercher la cause de tous ces maux, coupables de tant de dégâts sur notre estime. C’est assez étrange quand j’y repense, mais j’ai mis plus de dix ans à accepter d’où venait mon traumatisme. Dix années d’adolescence à refuser la réalité, à me replier sur moi, à me rabaisser. Dix années pour mettre des mots sur les maux. Oui, comme beaucoup d’adolescents, j’ai été victime de harcèlement au collège. De longues journées à angoisser. D’interminables années à entendre chaque jour « que tu es laide, affreuse, que tu n’auras jamais de vie amoureuse, que tu n’es rien ». De longues années à subir et à attendre. Cette période scolaire est vraiment la plus ingrate et difficile de toutes et je me rend compte ô combien nous avons été nombreux à subir cela. Et puis au lycée, tout s’est apaisé « même si » tout me semble encore compliqué. J’ai eu la chance de rencontrer des gens bienveillants, qui m’ont aidé à foncer. Nous sommes chacun arrivés avec nos bagages d’adolescents brisés ou affirmés. J’ai rencontré des personnes extraordinaires, mâtures, et carrément artistes qui m’ont faite avancer. Premières grandes soirées. Première cuite. Premier mec. Premières épreuves du bac. Premières passions artistiques, intellectuelles, premier grand amour… Et puis il y a eu le théâtre, la danse classique, la musique… et un jour la photographie.

Ma rencontre avec la photographie.

Il est arrivée le jour où j’ai eu mon premier petit appareil photo numérique en cadeau. Un si petit boitier, capable de me faire développer de jolis projets. De réaliser de jolies lubies. Et puis, ce boitier un jour a atteint ses limites. Alors, je piquais en cachette le bridge de ma mère (elle devenait verte !). J’entraînais ma meilleure amie dans de jolis endroits, dans des champs fleuris ou en ville. Nous emportions avec nous des tas d’accessoires et nous nous amusions comme des folles ! Chapeaux, belles robes, costumes féeriques : chaque jolie chose était prétexte à organiser des shootings maladroits, inspirés par des peintures impressionnistes ou des films de Sofia Coppola que je chérissais tant. Une fois devant l’objectif, puis derrière, ces petits moments rien qu’à nous ont commencé à me faire beaucoup de bien même si faire face à son image se révélait être une tâche particulièrement compliquée.

Et puis il y a eu ma Clara.

Vous commencez maintenant par la connaître ma chère Clara Ferrand, puisque nous travaillons encore souvent ensemble ! J’ai fais connaissance avec Clara par hasard sur Montpellier, alors qu’elle était à la recherche de modèles. A l’époque (et encore aujourd’hui), je n’avais juste pas compris pourquoi elle s’était attardée sur moi et m’avait donné sa carte de visite. Des milliers de journées à entendre que l’on est moche cela ne s’oublie pas. Cela ne s’oublie pas, malgré tout le reste. Malgré les bonnes choses. Malgré les pas en avant et les bougies d’anniversaire soufflées. Alors pourquoi moi ? Il y avait des filles plus belles. Plus grandes. Plus minces. Plus « tout » ? Après des journées de réflexion, j’avais fini par dire oui. Après tout, elle m’avait mise en confiance et elle avait presque mon âge. Pendant la séance photo, le courant était infiniment bien passée, je m’étais sentie à l’aise. Je m’oubliais, je souriais. Nous discutions. Nous rigolions. Bref, l’instant était naturel et spontané. Nous avions les mêmes envies, la même sensibilité créative. Et tous ces facteurs ont contribué à la réussite de nos projets photo. Grâce à elle, j’ai aussi réussi à trouver un peu de paix et de confiance. (Alors, si tu me lis, MERCI)  ♡

Poser, ce n’est pas réservé aux mannequins. 

Si il y a bien quelque chose que j’ai pu apprendre auprès de Clara et depuis que je suis blogueuse c’est ça : Non, poser et s’adonner aux plaisirs de la photographie ce n’est pas réservé qu’aux mannequins. Est-ce que la musique serait réservée qu’aux musiciens professionnels ? Est-ce que le théâtre ne serait réservé qu’aux comédiens de la Comédie Française ? Est-ce que le sport est réservé aux athlètes sur-musclés ? NON. Chacune d’entre vous peut se retrouver derrière un objectif et se mettre en scène le temps de quelques clics. Alors bien sûr, l’exercice n’est pas évident (surtout si comme moi vous êtes mal dans votre peau) mais c’est promis, tout ceci est surmontable. La photographie, c’est avant tout immortaliser du beau et des instants le temps d’une image. La photographie, ce sont des expressions, des silences mais aussi des regards. Des émotions. Un photographe recherchera avant tout un modèle expressif. Et qui a du chien. Et pour ça, pas besoin de peser 45 kilos et de faire 1m80, dieu merci. Le tout, c’est juste de vous sentir bien. Et promis, le jeu en vaux la chandelle. Car, vous êtes toutes belles. Chacune de nous à ce petit quelque chose en plus.

Le regard des autres, le regard de soi : lâchez prise !

… On y arrive ! L’exercice le plus compliqué en photographie selon moi c’est ça : le regard des autres. Forcément, quand on est impitoyable avec soi-même, affronter le regard des autres devient un vrai combat. Alors oui, pendant les séances de photographie, je m’oublie, je m’amuse, je me crois un peu au théâtre. Mais l’après est plus compliqué. Se confronter à sa propre image est un exercice difficile mais qui peut se révéler complètement réparateur si la séance photo s’est déroulée avec beaucoup d’apaisement. Moi, ce qui me rend assez folle, c’est ce moment où je poste des photos de moi sur Instagram ou sur le blog.  Oui, je me sens complètement illégitime de vous poster de jolies tenues, de jolis photos d’ambiance parce que je me trouve vilaine et grosse. Mais, je le fais parce que je refuse de me cacher. Parce qu’au fond, je dois m’en moquer du regard des autres. Parce que je dois laisser mes complexes et mon passé de côté. Parce qu’au fond, je le fais pour moi et moi seule. Parce que oui. Poser et imaginer de jolies mises en scène, ça fait du bien. Alors, oui, mon nouveau mot d’ordre est : « lâcher prise » ! Et si je me recroqueville, mes amies ou mon Boy me rappellent à l’ordre pour à nouveau aller shooter de nouveaux projets.

La plus belle récompense ? S’accepter sur les photographies ! 

Il y a quelques jours et je vous l’aviez confié sur Instagram, je me suis enfin sentie fière de mon dernier shooting photo avec mon Boy ! (Vous pouvez le retrouver ici) Pour une fois, je n’avais pas honte de moi et ça c’était la plus belle des victoires. Cette sensation est si apaisante pour nous, les complexées de la vie. Et qu’on se le dise, avoir des photos où l’on se trouve jolie, c’est quand même assez flatteur et réconfortant pour l’estime de soi ! Evidemment, tout ceci demande du travail mais comme quoi, tout est possible ! Etape par étape, pas par pas… on peut y arriver ! Mon plus grand challenge, serait un jour de réussir à me montrer en maillot lors des photos d’été ou même en lingerie ! (Un jour… j’y arriverai !)

Lili Blue Cherry - Thérapie Photographie 4

Vous aussi, vous pouvez y arriver ! Voici 8 de mes conseils pour passer derrière l’objectif et obtenir de jolies photographies (Et promis, ça a marché sur moi) ♡

1/ Ne pas se mettre la pression 

Une séance photo doit s’effectuer sans pression, sinon forcément vous allez être crispé(e) et les photographies ne donneront rien !  Allez y lors d’une journée ou vous avez le sourire, prenez du temps pour vous, faites vous joli(e). Bref, mettez tout en oeuvre pour vous sentir BIEN ! D’expérience, j’ai raté un nombre incalculable de shootings car j’étais mal lunée et renfrognée : photos moches, BONJOUR !

2/ Shooter avec une personne patiente en qui vous faites confiance 

Rien de mieux qu’un regard rassurant qui vous veut du bien pour être à l’aise et lâcher prise : un amoureux, une amie, un proche de la famille… je pense que c’est LE critère primordial. Je sais par exemple qu’il m’est impossible de shooter avec des personnes autres que Clara, Benoit ou quelques amies. La liste est très courte  ! Mais au moins, face à elles je me sens bien et je ne me sens pas ridicule. Et le naturel se ressent alors tellement sur les photos… Autre idée possible, celle de débuter sa première séance auprès d’un photographe pro pour un résultat encourageant.

3/ Organiser à l’avance ses séances et se laisser porter par ses inspirations

Si vous arrivez à improviser tant mieux ! Mais je sais que j’adore faire de jolis boards sur Pinterest afin de définir l’ambiance du shooting. De m’inspirer sur de jolies façons de poser, sur les angles de vue que je veux, ou encore l’ambiance, le lieu… Au moins, vous partez avec des idées en tête et c’est toujours plus facile, surtout si vous débutez. Dans mes boards, je glisse souvent des séances de films inspirants, des peintures, des photographies chinées par ci ou là sur le net.

4/ Organiser ses shootings dans des lieux qui vous mettent à l’aise 

Shooter dans la rue et entourée de monde. Non merci… Je l’ai déjà fais mais je dois avouer que là, l’exercice se corse. Alors pour être à l’aise, il ne faut pas hésiter à shooter dans un lieu dans lequel vous êtes à l’aise et au calme. Une jolie pièce intérieure, en pleine nature, dans une petite rue calme et sans trop de passage… Le tout étant de ne pas trop être dérangée et de vous sentir bien pendant la séance.

5/ Vous faire guider dans la gestuelle

C’est bête à dire, mais on a absolument pas conscience des expressions que l’on a pendant la séance. Aussi, je pense qu’il est important, surtout au début (après, on prend l’habitude) de se faire guider. Personnellement, je sais que j’en ai absolument besoin et Benoit et Clara l’ont bien compris. « Souris, ferme la bouche, entrouvre la, ferme les yeux, glisse ton bras, détends ta main, tourne la tête, baisse les yeux, regarde à droite… » Autant de petites paroles directives qui aident à mieux gérer sa gestuelle pour un rendu plus esthétique.

6/ Porter une tenue dans laquelle vous êtes à l’aise et ne pas oublier quelques accessoires

Forcément, ce sont de petits détails mais ils contribuent à la qualité de la photo et à se sentir bien à l’aise.Une tenue que vous adorez vous aidera à vous sentir en confiance. Et côté accessoires, un bouquet de fleurs, une jolie paire de lunettes de soleil (le but n’est pas de vous cacher hein !), un beau chapeau, un joli livre… Autant de petits riens qui font toute la différence.

7/ Les heures magiques : shooter le matin tôt et en fin de journée 

Et pour cause, la lumière en plein jour est vraiment très agressive et peu flatteuse sur la peau ! Les plus belles photographies s’obtiennent ainsi à deux moments de la journée (à mon sens hein !) : le matin tôt et pendant la golden hour, soit en fin de journée quand la lumière devient dorée !

8/ Shooter les jours de beau temps

Parce que le ciel gris et la lumière toute faible sont souvent peu flatteurs sur les photographies.

Lili Blue Cherry - Thérapie Photographie 4

Lili Blue Cherry - Thérapie Photographie 3

J’espère sincèrement que le sujet vous aura aidé, éclairé ou tout simplement parlé. Peut-être vous aussi avez-vous été dans cette même situation ? Et si jamais vous franchissez le cap de la photo grâce à mes mots (peut-être, sait-on jamais !) n’hésitez pas à m’en faire part, j’en serais tellement heureuse ! Sur ces mots, je vous dis à très vite pour un prochain article et surtout n’oubliez pas « vous êtes belles » ! ♡

Lili

Portraits & retouches : Phost

En attendant le prochain article, retrouvez-moi vite par ici !

Facebook

Instagram

Twitter

Pinterest

14 comments

Related posts

Commentaires

  • Laura

    6 mars 2017 at 22 h 10 min
    Répondre

    Tu sais ce que j'en pense x1OOOO tu es belle, et même si la route est longue pour s'accepter il faut je pense toujours persévérer […] Lire la suiteTu sais ce que j'en pense x1OOOO tu es belle, et même si la route est longue pour s'accepter il faut je pense toujours persévérer ♡ Ton article est superbement écrit ! En lire moins

  • Monpetitnuagerose

    7 mars 2017 at 10 h 05 min
    Répondre

    Je t'ai toujours trouvé magnifique, une beauté comme on en voit rarement :) On peut être belle et ne pas avoir confiance en soi... ce […] Lire la suiteJe t'ai toujours trouvé magnifique, une beauté comme on en voit rarement :) On peut être belle et ne pas avoir confiance en soi... ce problème est bien plus profond que l'on pense... Reste la belle personne que tu es, que ce soit intérieurement et extérieurement Je t'embrasse fort ♡ Emmanuëlle En lire moins

    • Oh mon Emmanuëlle... Merci, merci infiniment pour ce si gentil message. Je sais aussi que toutes les deux, c'est un peu le même combat mais […] Lire la suiteOh mon Emmanuëlle... Merci, merci infiniment pour ce si gentil message. Je sais aussi que toutes les deux, c'est un peu le même combat mais finalement avec le temps, tout doit aussi s'apaiser ? Le tout étant de trouver son équilibre. Mais je crois qu'en soit, c'est aussi ça le plus difficile. Je t'embrasse fort aussi ♡ Et toi aussi : tu es belle ! En lire moins

  • Emm the weirdo

    7 mars 2017 at 15 h 23 min
    Répondre

    C'était très inspirant de te lire. Des bisous.

  • Et si Welinty

    7 mars 2017 at 22 h 53 min
    Répondre

    Je suis complètement d'accord avec toi... C'est tellement dur d'oublier les mots du passé et de ne s'attarder sur le présent. C'est tellement difficile de […] Lire la suiteJe suis complètement d'accord avec toi... C'est tellement dur d'oublier les mots du passé et de ne s'attarder sur le présent. C'est tellement difficile de ne pas s'arrêter sur le physique des autres autour qui sont toujours mieux et meilleur. C'est difficile de laisser de côté le regard des gens et de ne plus se cacher. Oh que c'est difficile de se laisser aller ! Je te comprends ma Lili, et c'est pour ça que je te le dis encore : tu es ravissante ! Chacune de tes photos est comme un poème de Raimbault, doux sage et mélancolique. Chaque photo semble nous combler une histoire. C'est si merveilleux et inspirant à la fois. Alors, je suis contente de lire que tu te sens mieux devant l'appareil. Je crois aussi dur comme fer que la relation qu'on entretien avec notre cher photographe y est pour beaucoup. Je t'embrasse, et j'espère que tu me transporteras encore longtemps. En lire moins

    • Lili Blue Cherry
      à Et si Welinty

      8 mars 2017 at 12 h 29 min
      Répondre

      C'est dur oui :) Mais, après tout dépend aussi des sensibilités, des façons de percevoir les choses ! C'est un travail sur soi-même qui prend […] Lire la suiteC'est dur oui :) Mais, après tout dépend aussi des sensibilités, des façons de percevoir les choses ! C'est un travail sur soi-même qui prend du temps et du travail mais je suis sûre qu'il finira aussi comme tout travail à porter ses fruits ! En tout cas, la photographie m'aide déjà énormément sur ça... c'est certain ! En tout cas, merci pour tes petits mots toujours remplis de gentillesses et d'encouragements ! Je t'embrasse chère Sarah ! En lire moins

  • La Parenthèse Beauté

    21 mars 2017 at 6 h 14 min
    Répondre

    C'est dingue, ca fait un moment que je te suis sur Instagram et avant de lire tes petits mots à propos de ce post, je […] Lire la suiteC'est dingue, ca fait un moment que je te suis sur Instagram et avant de lire tes petits mots à propos de ce post, je n'avais jamais pu remarquer un quelconque manque de confiance tellement je te trouvais jolie et trouvais que tu dégageais quelque chose. C'est vraiment incroyable la différence entre ce que l'on perçoit de soi et ce que les autres voient en nous. Quand je vois ces photos, j'ai du mal à imaginer une seconde que tu puisses ne pas être à l'aise devant l'objectif tellement elles sont réussies. Félicitations pour ton parcours, vraiment ! J'en suis pas encore là et n'accepte toujours pas d'apparaître sur les photos (ou alors elles sont prises à la volée et je refuse de me voir dessus haha). Pour le blog du coup, j'utilise l'image de ma soeur (en précisant bien, et plusieurs fois, que c'est elle évidemment). J'espère qu'un jour viendra où j'aurai autant de courage que toi ! :-) Et ce jour là, je tenterai de me souvenir de tes petits conseils :) Des bisous :-) En lire moins

    • Et pourtant si, je ne suis absolument pas à l'aise devant l'objectif ! Mais comme tu vois, j'y travaille car j'y crois dur comme fer […] Lire la suiteEt pourtant si, je ne suis absolument pas à l'aise devant l'objectif ! Mais comme tu vois, j'y travaille car j'y crois dur comme fer à cette thérapie. C'est au moment de trier les photos que c'est le plus dur : je vois tous les défauts ! Mais je me force car comme tu le dis, nos images sont tellement déformées par nos préjugés personnels. En tout cas, je ne peux QUE t'encourager à te lancer dans tes premières photos ! Essaye peut-être dans un premier temps de shooter avec ta sœur si tu es en confiance avec elle ? Mais tu verras, si tu te lances, tu seras après trop fière de toi ! Moi, je dis : FONCE ! :) En lire moins

  • Caroline

    15 mai 2017 at 15 h 08 min
    Répondre

    Je me retrouve totalement dans ce que tu dis ... Mes années de collège (et de lycée) m'ont laissé des souvenirs amers et un énorme […] Lire la suiteJe me retrouve totalement dans ce que tu dis ... Mes années de collège (et de lycée) m'ont laissé des souvenirs amers et un énorme manque de confiance. Je ne me trouve pas photogénique, je suis toujours dépitée quand je vois des photos de moi car je me trouve toujours affreuse. Quand je suis en vacances, si je demande à quelqu'un de me prendre en photo (histoire de ne pas être la seule qu'on ne voit jamais vu que c'est moi qui ai l'appareil) je n'ai le droit qu'à un essai et bien souvent je n'ose pas demander de recommencer alors je me retrouve sans photos de vacances. Rien de dramatique bien sûr mais parfois j'aimerais juste moi aussi avoir de jolies photos ! Tes conseils tombent donc à point nommé :) Ps : j'espère que Whoopie va mieux ! En lire moins

    • Lili Blue Cherry
      à Caroline

      20 mai 2017 at 15 h 22 min
      Répondre

      Il faut que tu puisses shooter avec une personne en qui tu as confiance ! Et organiser une vraie séance, pas des moments à la […] Lire la suiteIl faut que tu puisses shooter avec une personne en qui tu as confiance ! Et organiser une vraie séance, pas des moments à la volée qui en effet peuvent être parfois gênants ! En tout cas, je te souhaite de pouvoir t’épanouir un peu grâce à la photo car c'est vraiment libérateur ! En lire moins

  • Singulier Féminin

    26 mai 2017 at 22 h 34 min
    Répondre

    Waw j'ai tout lu d'une traite tu as vraiment une belle plume et tu es si encourageante et inspirante ! Alors MERCI ! Je suis […] Lire la suiteWaw j'ai tout lu d'une traite tu as vraiment une belle plume et tu es si encourageante et inspirante ! Alors MERCI ! Je suis un peu comme toi et mon plus grand défi c'est de faire des portraits car pour le coup les tenus genre ootd je m'assume maintenant mais le visage je n'aime pas c'est fou ! Un délice tes photos merci pour cette source d'inspiration, j'adore ta jupe en tulle j'ai aussi fait un shooting "danseuse étoileé avec une du même style ! :) A très vite ici ou sur IG :) En lire moins

  • […] en me séparant de mes 10 kilo de trop, accumulés honteusement pendant mes études. La photographie thérapie ça va un moment, mais je pense vous le […] Lire la suite[…] en me séparant de mes 10 kilo de trop, accumulés honteusement pendant mes études. La photographie thérapie ça va un moment, mais je pense vous le savez aussi bien que moi : il n’y a rien de pire que […] En lire moins

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Lili Blue Cherry

Lili c’est mon surnom : deux petites syllabes derrière lesquelles se cache en réalité Alicia... Lire la suite

Mon Instagram
  •  CONCOURS TERMIN  angelinaparis ! Je vous avais promishellip
  •  CONCOURS sabrinaparis Aprs tirage au sort des reposts hellip
  • CONCOURS TERMIN ! Flicitations  lafillequiaimelavie06 qui remporte le lothellip
  • CONCOURS TERMIN ! Bravo  Charline de lapipelettedeparis  Lahellip
  • 12 dcembre  Une case de plus ouverte aujourdhui surhellip
  • CONCOURS  La surprise numro 5 de Nol est lhellip
Archives
error: